On se retrouve où ?

C'est facile, au radis d’Univer !


Ar Furlukin  devant son oeuvre le lundi 21 juin : bientôt le rideau va tomber !

Impossible de le manquer. Depuis ce lundi 21 juin, un immense radis rouge trône au centre du dernier rond-point du centre commercial Univer, au coeur du parking avec l’enseigne Lysadis, en arrière-plan. 

Après le baptême de l'exemplaire national numéro 001 en présence des commerçants du centre Univer

« Quand il y aura 35 000 en France, on pourra dire que le numéro 01 est bien à Châteaugiron ! », lance en plaisantant Ar Furlukin, l’artiste breton créateur de cette réalisation unique en son genre.

Son projet fou ? En installer un radis de trois mètres de haut dans chaque commune de l’Hexagone, à l’image des monuments aux morts érigés partout au début des années 1920 après l’hécatombe de la Grande Guerre. Ici l’artiste veut créer quelque chose de plus joyeux avec ses « monuments aux vivants » en poursuivant sa croisade autour du radis, le symbole de ses racines bretonnes. 

Alain Jouzel et Ar Furlukin  autour d'un objectif commun : créer quelque chose de fort au sud de la zone commerciale

Le projet séduit de suite Alain Jouzel, le  propriétaire et promoteur du centre Univer. « Je connais très bien Ar Furlukin et je voulais créer quelque chose de fort au sud du centre commercial. D’où cette idée de s’installer près de Lysadis autour de ce point de ralliement. On pourra se dire désormais « Rendez-vous au point radis ! » » confie Alain rejoint par Ar Furlukin « Les gens ont besoin de se retrouver ensemble ! ». 

Les promoteurs de l’opération sont persuadés que le  radis va devenir un point de ralliement pour prendre une photo ou tout simplement pour se rencontrer.

Solenn de Lysadis et Claire de La Poule à Pois "C'est gai et festif !"

Un avis confirmé par Claire de La Poule à Pois « La couleur est géniale. C’est gai et festif. Le radis est construit avec de bonnes proportions. Pour résumer, il est très beau ! ». Même point de vue chez Solenn de Lysadis « On inaugure un radis, c’est une journée radieuse ! C’est la fête de la vie ! Je vais d’ailleurs en acheter un pour décorer notre façade. »

Il s’agit d’un modèle réduit qu’Ar Furlukin installe déjà en série à Rennes et désormais à Châteaugiron.

© univerinfos.com

Solenn vient d'ailleurs d'acheter un radis - plus petit ! - pour l'installer sur la devanture de Lysadis

Quant au frère jumeau implanté sur le rond-point d'Univer, il sera installé dans une autre commune de l’Hexagone avant une multiplication des exemplaires conformes au prototype. Cette sculpture peut désormais être lancée à grande échelle grâce à une fabrication en résine stratifiée, un matériau résistant qui a fait ses preuves dans la plaisance. 

On retrouvera ainsi le même radis partout et il sera facilement reconnaissable. Ar Furlukin souhaite que les habitants s’approprient sa réalisation comme support d’expression à l’image des colonnes Morris. Entouré de bancs, le radis peut devenir un lieu de rencontre, symbole des «  racines communes ».

Un point de rencontre pour faire des photos !

Photographiez-vous autour du radis !

Ar Furlukin lance un petit jeu-concours. Il s’agit de se photographier autour de ce premier « Monument aux vivants » et de poster le cliché sur Facebook M.A.V. ou  Instagram sur radixuniversalis. Vous gagnerez peut-être une œuvre originale d’Ar Furlukin !