DECO PURE

Proposer ce qu’on ne voit pas ailleurs


DECO PURE . Huit lettres blanches sur fond noir. L’enseigne est visible de loin, calée entre celles de Jennyfer et du Casier à Bouteilles jouxtant celle de La Poule à Pois. Nous sommes devant le bâtiment numéro 1 du centre commercial Univer, en laissant à l’arrière-plan la rocade de Châteaugiron et son trafic intense aux heures de pointe.

Entrons dans le magasin. Le visiteur baigne de suite dans une ambiance chaleureuse. Parquet à chevrons au sol, des couleurs douces aux nuances de céladon, de beige, de rose et de vert, des appliques qui diffusent des lumières douces sur les murs… De suite, sans trop savoir pourquoi, on se sent bien, à l’intérieur chez DECO PURE. Il y a ici quelque chose qui attire le regard. Pourquoi ?


Ambiance salon, avec Anne-Marie, à gauche, et Marie


Une commerçante vraiment indépendante


« Ici c’est une boutique pas comme les autres. Vous êtes chez une commerçante vraiment indépendante en dehors des réseaux nationaux classiques », affirme d’emblée Anne-Marie Denieul qui a ouvert son magasin, en novembre 2017. Avec une originalité qui se résume déjà dans l’enseigne intégrant des objets symboliques qui illustrent des tables, des chaises, des luminaires, des accessoires de déco, des étagères…

Une sorte de pureté dans la décoration qui aboutit à DECO PURE. Important cette symbolique à notre époque des sigles et logos toujours choisis avec pertinence par des services marketing hyper-pointus.


 Une vue générale du magasin


Dans le milieu - haut de gamme

« Dans cette boutique, le client trouvera une belle sélection d’objets de déco et de mobilier. Sachant coordonner les couleurs, les matières et les volumes j’offre ainsi un large choix à la clientèle pour son budget. On peut trouver le petit cadeau ou ce qu’il faut pour bien réaménager sa maison », poursuit Anne-Marie.

Pourquoi ce choix ? « Les gens doivent prendre conscience qu’il faut savoir acheter quelque chose qui va rester. Je suis stupéfaite quand je vois ce qu’on jette dans nos déchetteries ! On n’abandonne jamais un objet de valeur qui fait partie de sa vie ».



Textes et photos : © univerinfos.com 

Un coin repas


Le retour du made in France

Et l’originalité ne se niche pas forcément aux antipodes de Châteaugiron. Le made in France reprend ses couleurs tricolores. « On note un tournant dans les mentalités. Acheter français peut être plus cher certes mais on peut aussi trouver le produit qu’on ne voit pas ailleurs ». Anne-Marie en est convaincue « Il faut du local, du français et du recyclable ». Elle se fournit dans l’Hexagone d’une manière générale en n’oubliant pas les talents locaux. 

C’est ainsi que depuis le salon des artisans du Pays de Châteaugiron Communauté, elle expose dans son magasin une verrière originale réalisée par l’entreprise Suire de Nouvoitou et un dressing fabriqué par Castel Menuiserie. Une manière concrète de valoriser le savoir-faire local. « On met ainsi les produits et le magasin en valeur. On en parle. Ce partenariat artisans-boutique est intéressant ». 

Anne-Marie joue également la complémentarité avec le commerce en place comme avec l’Atelier Baroque, au centre-ville. « On se complète bien et on guide les clients d’un magasin à l’autre ». Toujours dans la même veine, elle entend mettre en place des ateliers de 10 à 15 personnes, en toute convivialité. Les thèmes possibles : les fleurs séchées, comment repeindre un meuble…


Décoration murale


« Les gens viennent avec les photos de leur intérieur »

Le circuit court aussi dans la déco ? Peut-être une piste à creuser. Chez Déco Pure on trouve ainsi du linge de maison venant de Vitré ou les coussins « Châteaugiron » made in Nantes parmi les produits fabriqués dans l’Hexagone. C’est en tous cas une piste pour sortir des sentiers archi-battus par les enseignes nationales avec leurs produits standards sur catalogue. « Les gens ne veulent plus faire comme tout le monde. Ils souhaitent personnaliser leur intérieur pour se sentir bien chez eux», poursuit Anne-Marie qui note une forte quête d’originalité.

Voire un vrai besoin : acquérir un produit qui corresponde vraiment à sa personnalité. « De plus en plus de gens arrivent avec des photos de leur intérieur et me demandent de les conseiller. Ils viennent parfois pour une lampe qu’ils n’ont pas trouvée ailleurs, des coussins ou des tapis. Tout le monde arrive ici, à trouver son truc. Je suis à l’écoute des gens qui retrouvent aussi une atmosphère et se projettent très bien chez eux».




Un coin cuisine


Ce que  femme veut ?...

La clientèle circule d’un magasin à l’autre à la recherche de l’objet qui fera la différence. Souvent en couple. Justement qui décide : l’homme ou la femme ? D'après un article du Figaro, 32% des femmes ont toujours le dernier mot pour choisir la déco de la maison ! Et après 65 ans, c'est la femme seule à 40% qui décide de l'aménagement intérieur. Ah ! ce que femme veut…

Mais chez Déco Pure, Anne-Marie voit aussi des hommes qui donnent leur avis. Les émissions de télé sont passées par là.

 

Rédaction univerinfos.com

Reproduction interdite











Textes et photos : © univerinfos.com